Top

Retour sur la demi-journée médico-sociale du 28 mars 2019

Retour sur la demi-journée médico-sociale du 28 mars 2019

Le jeudi 28 mars, la FHF Hauts-de-France organisait une demi-journée médico-sociale à l’IFSI d’Arras, qui a réuni plus de cinquante participants venus de toute la région.

 

Les présentations des interventions signalées par cette icône, ainsi que le compte-rendu complet de cette matinée, sont disponibles pour les adhérents FHF Hauts-de-France sur simple demande à l’adresse fhf.hdf@chru-lille.fr

 

 

Après une ouverture par Fabienne HEULIN-ROBERT et Serge GUNST, Vice-présidents FHF HDF, cette matinée a permis de développer 3 sujets.

 

Annie LELIEVRE, Responsable du Pôle autonomie de la FHF nationale, a tout d’abord présenté les dernières actualités du secteur. Cette présentation s’est faite en visioconférence depuis Paris, en raison de l’organisation de la remise du rapport Libault le même jour.

 

Dans l’attente de la remise de ce rapport, elle a ainsi fait un focus sur la Concertation grand âge et autonomie : depuis 2018, cette concertation a fait l’objet d’une grande consultation citoyenne en ligne, mais également de 10 ateliers thématiques ainsi que des forums régionaux, dont un en Hauts-de-France le 17 décembre dernier. Chacun de ces ateliers a produit des pré-rapports, dont elle a présenté les pistes aux participants. Des interrogations subsistent sur l’avenir des USLD et sur l’attractivité des nouveaux métiers en EHPAD.

 

 

Pr Eric WIEL, Chef de pôle adjoint et Chef de service des urgences adultes au CHU de Lille, Séverine LABOUE, Directrice du Groupe Hospitalier Loos-Haubourdin, et Camille BONNEAUX, Chargée de mission, ont ensuite expliqué le projet ASSURE (Amélioration des SoinS d’URgence en Ehpad).

Suite à une étude en deux parties menée depuis 2006 dans le Nord-Pas de Calais, « Urgences dans les EHPAD et EHPAD dans les urgences », il a été remarqué que 33% des patients arrivant aux urgences depuis un EHPAD n’étaient pas hospitalisés, et que nombre de ces passages aux urgences n’étaient pas « nécessaires » ; c’est la genèse du projet ASSURE.

 

Cette démarche de sensibilisation, qui se développe dans la région Hauts-de-France, vise à améliorer la gestion des urgences et le recours au Samu-Centre 15 au sein des EHPAD, mais également à favoriser la coordination ville-hôpital. Ce projet crée la formation de binômes urgentiste-gériatre au sein des hôpitaux, qui interviendront ensuite auprès des professionnels des EHPAD ; ainsi que la remise d’un kit d’outils, composé de fiches réflexes sur les conduites à tenir en cas d’urgence mais aussi d’outils pédagogiques. ASSURE pourrait ainsi permettre de diminuer le nombre de passages évitables aux urgences par an jusqu’à 60 000, mais il permet surtout et avant tout de prodiguer le juste soin, par la bonne personne, et dans le lieu le plus adéquat pour les résidents.

Le calendrier de déploiement du projet s’effectue par territoire de santé ; depuis le début de l’année, sont ainsi sensibilisés les trinômes des 620 EHPAD présents sur l’ensemble du territoire, qui essaimeront ensuite la méthode au sein de leurs établissements. Après une première évaluation à 3 mois, les retours sont positifs, et la sensibilisation a déjà permis d’améliorer les transmissions entre le médecin traitant et l’EHPAD, mais aussi avec les hôpitaux.

 

 

Le troisième sujet de la matinée portait sur les différentes pratiques départementales concernant l’Aide Sociale à l’Hébergement (conventionnement à l’aide sociale, tarifs progressifs, tarif départemental unique), avec une présentation par Me Isabelle AYEL et Me Olivier COSTA du cabinet BISMUTH. La FHF Hauts-de-France avait en effet demandé un premier travail sur l’impact des différentes mesures proposées par les Conseils départementaux sur la tarification ; le second travail présenté lors de cette journée est ainsi venu approfondir l’analyse quant aux missions de service public, l’activité d’accueil des bénéficiaires de l’ASH relevant également indiscutablement de l’intérêt général.